Parti Socialiste de Narbonne
Parti Socialiste de Narbonne

Patrick François présente son bilan de mi-mandat

Conseiller  général de Narbone Est depuis 2009, Patrick François est venu à la maison des socialistes le vendredi 14 juin pour présenter aux militants un premier bilan de mandat, à deux ans des prochaines cantonales. Patrick François est aussi conseiller municipal à la mairie de Narbonne depuis 2008. Il est à ce titre chargé de la protection civile. En d’autres termes, il est de garde tout au long de l’année, pouvant être appelé sur un accident à n’importe quelle heure du jour et de la nuit. « C’est moi que l’on appelle en premier lorsqu’il y a un problème, accident, incendie ou autre ». Explique-t-il.  Puis il  a présenté son travail de conseiller général « ce qui est très important pour moi, c’est d’aller au contact en permanence de la population. Ce canton de Narbonne-Est est un canton urbain. Il est découpé en plusieurs quartiers. Je les considère chacun comme un village. » Puis il a évoqué les principaux projets suivis par le conseil général sur Narbonne . En particulier la Rocade Est qui reliera le rond point à la sortie de Narbonne direction Coursan, à celui de l’autoroute à l’échangeur de Narbonne-Est. Après les fouilles archéologiques préventives, les travaux ont repris. Le chantier devrait être achevé dans deux ans pour une ouverture de la rocade à la circulation en 2016. Chacun connait, à la section PS de Narbonne, la grande disponibilité de Patrick François et sa grande implication dans la vie des quartiers, auprès des associations culturelles et sportives.

Nous rassembler pour dire non à la haine

Le 13 mai 2013, la statue de Jeanne d’Arc qui n’en demandait pas temps a vu défiler des « skinheads », les pétainistes de « l’oeuvre française », et les royalistes de « l’action française ». Les premiers sont les héritiers des nazis condamnés pour crime contre l’humanité au tribunal de Nuremberg en 1946. Les suivants sont les admirateurs de celui qui a choisi la collaboration officielle avec Hitler en 1940. Les derniers ont eu 9 siècles pour considérer la condition humaine des Français et voudraient quand même que le sang bleu gouverne la France. Ils ont tous en commun l’amour pour un pouvoir unique et fort, et la soumission de la population au nom de Dieu et/ou de l’inégalité entre les Hommes. La mort de Clément Méric est directement liée à l’expression publique de ces idées délétères pour la démocratie. Les tenants de ces idées ne sont qu’une minorité qui se compte et qui marche au pas dans les défilés du mois de mai pour essayer de nous impressionner. La meilleure façon d’honorer la mémoire de Clément Méric et de montrer notre attachement à la démocratie et à la République est de nous associer au rassemblement du 11 mai 2013, à 18h, place de la Mairie à Narbonne.